Retour à Paris / A return to Paris

English version follows

Lorsque nous avons établi notre siège à Londres en 2010, nous voulions faire de DeepMind le nec plus ultra de la recherche de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle. Nous voulions également aider la communauté de l’intelligence artificielle à se développer. Nous avons ainsi publié des articles dans les conférences et journaux les plus sélectifs (plus de 180 à ce jour !) et partagé nos connaissances dans ce domaine ; nous avons incité nos experts à enseigner dans les universités locales, et œuvré avec les écoles et les ONG à former la prochaine génération de scientifiques.

Nous avons eu non seulement la chance de contribuer au succès scientifique du Royaume-Uni, mais avons aussi grandement bénéficié de l’ouverture et de la diversité de cette ville ainsi que de son influence culturelle. L’intelligence artificielle doit être développée en accordant la plus grande attention aux différents besoins de la société et – pour autant qu’une ville puisse réunir à elle seule ces conditions – une capitale multiculturelle comme Londres, ma ville natale, est à cet égard l’endroit idéal.

Je suis, donc, très heureux d’annoncer notre décision d’ouvrir notre premier laboratoire en Europe continentale, dans une autre grande capitale culturelle et scientifique : Paris. Et je me réjouis d’autant plus que Rémi Munos, l’un des principaux chercheurs de DeepMind et auteur de 150 articles scientifiques, fera son retour dans son pays, la France, où il dirigera ce nouveau laboratoire.

play Retour de Rémi Munos en France et ouverture de DeepMind Paris

Le laboratoire DeepMind de Paris se consacrera à la recherche fondamentale en intelligence artificielle, en s’appuyant sur les précédentes contributions scientifiques de Rémi Munos. Ces travaux portent aussi bien sur les méthodes d’apprentissage permettant à un algorithme unique d’apprendre à exécuter plusieurs tâches différentes – un élément-clé de l’intelligence – que sur les découvertes algorithmiques fondamentales comme l’apprentissage par renforcement distributionnel.

Certains établissements de recherche en intelligence artificielle, parmi les plus renommés au monde, dont des organismes publics de recherche comme l’INRIA, où Rémi Munos est directeur de recherche, le CNRS et les Grandes Écoles, sans parler d’un exceptionnel réseau d’universités, ont déjà élu domicile à Paris. Avec l’intérêt que porte le gouvernement français à la fois à l’intelligence artificielle et à l’excellence en matière de recherche, l'Hexagone est devenu une destination privilégiée pour les scientifiques et ingénieurs de stature internationale, contribuant à créer une communauté de recherche prospère et performante.

Nous nous réjouissons que Rémi Munos et son équipe aient ainsi la chance d’apporter plus encore leur contribution aux communautés de recherche dans lesquelles ils ont débuté leur carrière. Comme nous l’avons fait dans d’autres laboratoires de recherche à Londres et au Canada, où nos scientifiques ont apporté leur soutien à des cours universitaires ainsi qu’à des chaires universitaires indépendantes, nous nous réjouissons à l’idée de collaborer avec les chercheurs en intelligence artificielle de Google France mais aussi avec une communauté plus large, la capitale regorgeant de start-ups et de scientifiques prometteurs.

J'ai hâte de voir ce que Rémi et son équipe vont réaliser à Paris, et suis tout aussi impatient de prendre plus souvent l’Eurostar entre nos deux grandes villes!

fullscreen fullscreen_mobile
Rémi Munos a obtenu un doctorat en sciences cognitives de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et un diplôme de post-doctorat de l’Université Carnegie Mellon. Il a enseigné à l’École Polytechnique, et conservé son poste de Directeur de Recherche INRIA pendant la durée de sa mission au centre DeepMind.
Voici ce que l’on dit de DeepMind Paris:

Antoine Petit, président-directeur général du CNRS:

“Je me réjouis de l’ouverture d’un centre de recherche de DeepMind à Paris. J’y vois une nouvelle reconnaissance de la qualité des activités conduites en France dans le domaine de l’Intelligence Artificielle. C’est aussi une opportunité pour le CNRS de nouvelles coopérations fructueuses. Pas à pas, l’ensemble des acteurs, académIques et industriels, construisent collectivement sur Paris et sa région, un éco-système riche en Intelligence Artificielle, du tout meilleur niveau mondial.”

Cédric Villani, Député de l’Essonne, Mathématicien membre de l’Académie des Sciences:

“En octobre 2015, DeepMind démontrait que l'algorithme pouvait se saisir d'un jeu réputé inaccessible, et y faire preuve d'une créativité triomphante. Cet exploit nous rappelle que l'intelligence artificielle est guidée par le rêve autant que par la recherche de l'efficacité, et que la Grande-Bretagne y excelle depuis si longtemps. L'arrivée de DeepMind en France sera l'occasion de renforcer les liens entre nos deux communautés; certains de nos meilleurs programmeurs, passés de l'autre côté de la Manche, pourront faire le chemin en sens inverse avec leurs collègues, et partager les rêves communs aux deux rives.”

Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation:

“Je me réjouis de l’annonce de l’ouverture par DeepMind de son centre parisien, sous l'autorité de Rémi Munos. L'implantation  de ce pionnier à l'échelle internationale témoigne de l'excellence et de l’attractivité de l’écosystème d'intelligence artificielle en France. Des partenariats seront prochainement noués avec les acteurs publics de la recherche française.”

Nicolas Vayatis, professeur au département de mathématiques de l’ENS Paris-Saclay et directeur du master MVA mathématiques vision apprentissage:

“La ville lumière est sur le point de devenir la ville de l’Intelligence Artificielle. Notre écosystème local bénéficie d’une combinaison unique de jeunes scientifiques et ingénieurs talentueux, des meilleurs programmes d’études supérieures, d’une recherche académique de pointe, et maintenant de la proximité de DeepMind et de ses projets extraordinaires. L’arrivée en France d’experts de l’IA comme Rémi Munos, est aussi une excellente nouvelle pour notre communauté.”

A return to Paris

When we set up our headquarters in London in 2010, we wanted to make DeepMind the best possible place to do cutting-edge AI research. We also wanted to help the wider AI community grow - publishing peer-reviewed papers (over 180 to date, and counting!) and sharing our insights to advance the field, supporting our staff to teach at local universities, and working with schools and NGOs to foster the next generation of scientists.

Alongside enjoying the chance to support the UK’s scientific success, we’ve benefited a lot from the cultural influence of being in such a diverse and open city. AI needs to be developed with thoughtful consideration of the different needs of society, and - as much as any one city can provide that context - a multicultural capital like London, my hometown, is a great place to be.

So, I’m excited to announce that we’ve decided to open our first lab in continental Europe, in another of the world’s great cultural and scientific capitals: Paris. And I’m doubly excited that Remi Munos, one of DeepMind’s principal research scientists, author of 150 research papers, and former professor at École Polytechnique will be returning home to France to lead this new lab.

play Remi Munos on his return to France and the opening of DeepMind Paris

The DeepMind Paris lab will focus on fundamental AI research, building on Remi’s previous scientific contributions. These include new state-of-the-art methods that enable single AI systems to learn how to perform many different tasks - a core component of intelligence - as well as fundamental algorithmic breakthroughs such as distributional reinforcement learning.

Paris is already home to some of the world’s most influential AI research institutions, including public research centres like INRIA - where Remi is a senior researcher - as well as CNRS, the Grandes Écoles, and an outstanding network of universities. With the French government’s focus on AI and research excellence, the country has emerged as a leading destination for world-class scientists and engineers, creating a thriving and productive research community.

We’re excited at the chance for Remi and his team to contribute even more to the communities where they started their careers. As we’ve done in our other research labs in London and Canada, where our scientists have supported academic courses and independent university chairs, we’re looking forward to collaborating with other AI researchers in Google France and the wider community, start-ups, and Paris’ brilliant scientists of tomorrow.

I can’t wait to see what Remi and his team achieve in Paris, and am even looking forward to spending more time on the Eurostar train between our two great cities!

fullscreen fullscreen_mobile
Remi obtained his PhD in Cognitive Sciences from École des Hautes Études en Sciences Sociales, a postdoc from Carnegie Mellon University, held a professorship at École Polytechnique, and has maintained his position as senior researcher at INRIA throughout his time at DeepMind.
Here's what others had to say about DeepMind Paris:

Antoine Petit, Chairman and Chief Executive of CNRS:

“I’m thrilled a DeepMind research lab is opening in Paris. I see this as another testament to the quality of the work being done in France in the field of AI. It’s also an opportunity for CNRS to establish further mutually beneficial collaborative ventures. The whole community of academic and industry partners has been working together to build – step by step – a thriving and indeed world-class AI eco-system in Paris and the surrounding region.”

Cédric Villani, Deputy of Essonne, Mathematician and Member of the Academy of Sciences:

“In October 2015, DeepMind demonstrated amazing creativity and proved that an algorithm could take on a game renowned for being unattainable. This feat is a reminder that artificial intelligence is guided by dreams as much as by efficiency, something at which Britain has long excelled. DeepMind's arrival in France is a chance for us to strengthen the connections between our two communities; some of our best programmers who have crossed the Channel will be able to return to France, and we'll have the opportunity to collaborate on these joint dreams from both shores.”

Frédérique Vidal, Minister of Higher Education, Research and Innovation:

“I am delighted with the announcement of DeepMind’s Parisian centre opening, under the authority of Remi Munos. The establishment of this international scale pioneer demonstrates the excellence and attractiveness of the Artificial Intelligence Ecosystem in France. Partnerships will soon be established with the public actors of French research.”

Nicolas Vayatis, Professor at the Department of Mathematics of ENS Paris-Saclay and Director of MVA Master Program in Mathematics, Computer Vision and Machine Learning:

“The city of light is becoming the city of AI. Our local ecosystem enjoys a unique combination of talented young scientists and engineers, the best graduate programs, top-notch academic research and now the proximity of DeepMind and its amazing projects. It is also excellent news for our community that there is now some backflow towards France of AI gurus like Rémi Munos.“